Les militants 2.0 parés pour l’assaut de 2012

Je suis toujours avec beaucoup d’intérêt toute l’actualité politique. Le contexte actuel est vraiment très riche pour les boulimiques, comme moi, du sujet :

  • entre les primaires citoyennes organisées par le PS, avec le succès mérité qu’elles ont connues ;
  • les « ouin-ouin » de l’UMP à propos du temps de parole de la majorité, à grand renfort d’éléments de langage ou de forte présence dans les médias de Jean-François Copé. Même s’il faut bien avouer que les médias en ont probablement trop fait sur la primaire PS, l’UMP semble avoir oublié l’hyperprésidentialisation que nous avons connu entre 2007 et 2009 et la sur-représentation de Sarkozy dans les médias, toute forme confondue ;
  • le secret de polichinelle sur la candidature de Sarkozy en mai prochain ;
  • la naissance du premier bébé à l’Elysée, dont les français semblent se moquer éperdument, mais que les médias n’ont pas manqué de nous bassiner,
  • etc.

Et ceci n’est que le début d’une campagne qui s’annonce passionnante, dans un contexte de crise économique majeure.

Le militantisme à l’heure des nouvelles technologies étant le sujet de mon mémoire de recherche de Master 1, je continue ma petite veille sur le sujet et je suis tombé sur deux articles du Monde.fr ce matin qui évoquent les sujets que j’avais traités à l’époque concernant les nouveaux modes de militantisme « 2.0 » qui vont probablement être prépondérants pendant la campagne qui s’annonce :

  • Sur Twitter, entre les RT automatiques que les équipes de campagnes utilisent pour marteler les messages aux « followers » des twittos qui acceptent de participer à cette nouvelle forme de spam ou l’utilisation des « tweets-débats » : Twitter en mode automatique pour les militants d’Alexandre Léchenet sur Le Monde.fr ;
  • Comme je l’évoquais dans mon mémoire, l’enjeu pour les partis est de constituer une immense base de « prospects » pour marteler des messages. Le PS a, semble-t-il, frappé très fort avec sa primaire : 2012 : la bataille du Web de Xavier Ternisien sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire