Nickel Chrome ?

Depuis des années, les sites d’actualités relatent des rumeurs sur le lancement d’un navigateur par la firme de Mountain View (vous me direz que ce n’est pas pire que les rumeurs de sortie des nouveaux produits de la pomme…). Il semblerait que cette fois, ça soit réellement le cas, Apple va sortir un MacBook tout en aluminium Google lancerait très prochainement Chrome, son butineur maison.

Que faut-il en penser ? Je vais vous livrer mon point de vue dans ce billet !

« Don’t be evil »

Au delà de l’ajout de concurrence dans le secteur des navigateurs (qui, à mon humble avis, risque de se faire au détriment de Firefox et non d’Internet Explorer), nous sommes en droit de nous demander si cet énième service made by Google ne va pas continuer à alimenter les critiques sur le contrôle de nos données personnelles. Il faut l’avouer, il est triste de constater à quel point Google est présent dans notre vie d’internaute et quasiment  :

  • d’abord dans nos recherches (c’est la principale fonctionnalité de Google, enfin je crois :P) ;
  • dans nos mails (qui n’utilise pas Gmail ou Google Apps, moi les deux !) ou notre messagerie instantanée (Google Talk) ;
  • dans nos revenus (Google AdSense a réinventé la publicité en ligne avec la contextualisation quasi-parfaite) ;
  • dans le trafic de nos sites (Google a une part absolument non négligeable de notre trafic) ;
  • dans nos gestions publicitaires (Google AdWords, Google AdManager et j’en passe) ;
  • dans nos documents et emplois du temps (Google Docs et Google Calendar) ;
  • sur nos sites (Google Ananytics, Google Maps API, Feedburner, etc.) ;
  • dans notre navigateur (Google Gears) ;
  • et à bien d’autres endroits encore (YouTube, etc.) !

L’arrivée de Google dans les navigateurs pousse donc encore plus loin le constat puisque, même s’il a déjà les moyens de connaître avec exactitude les sites que l’on visite (avec le filtre anti-phishing de Firefox, l’historique des recherches, etc.), nous sommes désormais certains qu’il y a accès.

Et les fonctionnalités ?

On reprend les fonctionnalités basiques de Firefox ou de Safari et on rajoute :

  • multi-threading : quand ouvrir Gmail fait planter Firefox, sous Chrome il ne fera planter que l’onglet de Gmail, pas les autres 🙂 ;
  • moteur JavaScript plus rapide car basé sur une machine JavaScript virtuelle ;
  • gestion de la mémoire : purge des ressources lors d’un changement de site, etc. ;
  • Gears en natif ;
  • et quelques bricoles (barre d’adresses « magique », page listant les 9 sites les plus consultés, etc.).

A priori, Chrome apporterait donc un confort de navigation et une optimisation des performances. Si tel est le cas, il s’agirait d’une bonne nouvelle, les navigateurs ayant plutôt eu tendance à forcer l’embonpoint des mémoires vives de nos machines, la marche arrière ayant été lancée avec l’arrivée de Firefox 3 et ses centaines de corrections de fuites de mémoire.

Et pour les concepteurs de sites web ?

La multiplicité des navigateurs aux moteurs de rendus tous différents et ayant un respect des standards inégal serait à priori une bien mauvaise nouvelle pour nous, intégrateurs, développeurs ou webmasters puisqu’il ajouterait un navigateur à contrôler. Chrome s’appuie sur WebKit, le moteur de rendu open-source soutenu par Apple et notamment utilisé par la famille Safari, Adobe AIR et Android, son rendu devrait donc être quasiment identique à ces derniers.

Un autre point, soulevé par Sébastien Billard, laisserait penser que les algorithmes de Google sont désormais capables de se mettre à la place de l’internaute pour visualiser le rendu d’un site et donc la pertinence du contenu menant à son positionnement dans l’index. Cette nouvelle serait donc la confirmation de ce que certains estiment comme réel depuis longtemps, à savoir, que Google est capable de simuler un internaute assis devant son écran.

Au final, j’ai hâte de voir ce que va donner ce navigateur. Je regrette, qu’encore une fois, seule la version Windows sera disponible au lancement du produit. Les utilisateurs de Mac OS X ou Linux devront donc patienter et c’est bien dommage…

One Reply to “Nickel Chrome ?”

  1. […] depuis à peu près 36 heures, Google Chrome semble déjà conquérir le marché des navigateurs. Différents sites font déjà état de ses […]

Laisser un commentaire